Appel à manifestation d’intérêt pour le portage du dispositif de médiation sociale en milieu scolaire en Guyane

I. PRÉSENTATION DU DISPOSITIF DE MÉDIATION SOCIALE EN MILIEU SCOLAIRE

Face aux phénomènes de violence à l’École, France Médiation, association nationale d’acteurs de la médiation sociale, a mis en place, entre 2012 et 2014, une expérimentation nationale de médiation sociale en milieu scolaire.

Ce projet, repose sur la création de postes de médiateurs sociaux, affectés à un site scolaire composé d’un collège et d’une école élémentaire de rattachement. La mission des médiateurs sociaux consiste à prévenir et gérer les violences, le harcèlement, les conflits, l’absentéisme et le décrochage scolaire tout en promouvant le développement de comportements citoyens chez les élèves.

Marquée par une très forte croissance démographique, la Guyane connaît des taux d’échec scolaire, de chômage et d’inactivité très élevés. Au regard de ces enjeux d’éducation, en 2017, les services de l’État en Guyane ont souhaité impulser le dispositif de « Médiateur à l’école » au sein de 6 sites scolaires en le coconstruisant autour d’une gouvernance élargie composée des 6 communes en politique de la ville, de la Communauté d’agglomération du centre littoral de Guyane (CACL), de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG), de la Caisse d’allocations familiales (CAF) et du Rectorat. Pilotée par les services de l’État en Guyane, l’expérimentation est, en l’absence de structure locale de médiation en capacité de porter ce projet d’ampleur, portée provisoirement par le Centre de ressources politiques de la ville (CRPV) de Guyane.

Le dispositif de médiation sociale en milieu scolaire a connu un fort développement depuis sa mise en oeuvre en 2017 sur les 6 communes de la politique de la ville en Guyane (Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou et Saint-Laurent du Maroni). En 2017, le dispositif comprenait 6 médiateurs adultes-relais intervenant sur 12 établissements scolaires. Il comprend, en 2021, 24 médiateurs adultes-relais sur 45 établissements.

L’expérimentation actuelle portée par le CRPV s’achèvera en décembre 2021.

Les services de l’État en Guyane lancent un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour le portage du dispositif de médiation sociale en milieu scolaire.

 

II. OBJECTIFS DE L’APPEL A MANIFESTATION D’INTÉRET

Le présent AMI a pour objet de solliciter les structures associatives en capacité de proposer des modalités de reprise et de portage durable, pour l’ensemble du territoire, d’un dispositif de médiation sociale en milieu scolaire en Guyane mobilisant 24 médiateurs sur 6 communes et couvrant 45 établissements scolaires (24 collèges et 21 écoles de premier degré). Le porteur devra maintenir et animer la gouvernance régionale et multi-partenariale du projet actuel, en associant les partenaires à la prise de décisions concernant les grandes orientations du programme. Au plan opérationnel, il assurera le portage et la coordination des emplois de médiateur social en milieu scolaire en liaison étroite avec les différents acteurs impliqués (Éducation nationale et collectivités territoriales).

 

III. CRITERES D’ÉLIGIBILITÉ ET DE SÉLECTION

A. Critères d’éligibilité

Seuls seront recevables les candidatures et les projets qui :

– Sont portés administrativement par une association réglementée par la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d’association et par son décret d’application du 16 août 1901.

– Sont portés par une association qualifiée dans le domaine de la médiation sociale.

B. Critères de sélection

Cet AMI, procédure négociée concurrentielle, a pour objectif de susciter l’intérêt des potentiels candidats pour le portage du dispositif de médiation sociale en milieu scolaire. Un comité technique puis un jury examineront les projets en fonction des critères d’éligibilité et sur la base des critères suivants.

Une attention particulière sera accordée aux candidatures et projets qui :

– Disposent d’une expertise et d’une pratique professionnelle avérées de médiation sociale ;

– Sont en capacité de déployer le dispositif sur le territoire guyanais ;

– Sont en capacité financière de porter le projet sur l’intégralité du territoire guyanais.

 

IV. CONSTITUTION DE LA CANDIDATURE

A. Date limite de remise des candidatures

La date limite pour la réception des candidatures est fixée au vendredi 2 juillet 2021, délai de rigueur.

B. Modalités de présentation des candidatures et renseignements à fournir

Les dossiers de candidature devront contenir :

– La stratégie et le calendrier envisagé.

– Un budget prévisionnel pour le déploiement du dispositif à l’échelle du territoire guyanais.

C. Modalités du dépôt de candidature

Les candidatures doivent être exclusivement transmises via la plateforme :

https://www.demarchessimplifiees.fr/commencer/ami-msms.